fbpx

Augmentation mammaire Genève

Chirurgie esthétique des seins Genève

La chirurgie esthétique d’augmentation mammaire à Genève a pour but d’augmenter le volume et la projection des seins au moyen d’implants remplis de gel de silicone. Cette opération permet également, si nécessaire, de corriger des asymétries de la poitrine. Venez de Genève en toute simplicité. Nous sommes à 3 minutes de la gare CFF de Lausanne.

L’augmentation mammaire a pour but :

  • d’augmenter le volume de seins naturellement trop petits ;
  • d’améliorer la symétrie an cas de légère différence de taille ou de forme entre les seins ;
  • de redonner aux seins le volume perdu suite à une grossesse (allaitement), ou à une perte de poids ;
  • de gagner en confiance et en estime de soi.

Comment choisir ses implants mammaires ?

La poitrine se compose essentiellement de tissu glandulaire et graisseux. La forme et la souplesse des seins est avant tout déterminée par la graisse qu’ils contiennent et l’élasticité de la peau.

Les implants mammaires

Les implants mammaires sont constitués d’une enveloppe en élastomère de silicone remplie de gel de silicone. Certains fabricants proposent des implants remplis de sérum physiologique, mais nous avons choisi de ne pas utiliser ce type d’implant en raison des risques de dégonflement et de formation de plis visibles inesthétiques. Le choix de l’implant se fera avec votre chirurgien esthétique lors de la consultation, en fonction de votre morphologie et de vos préférences. Nous disposons d’un large choix de prothèses fabriquées par les plus grands laboratoires : Allergan® (Natrelle®), Mentor®, Sebbin® et Motiva®.

Les implants « silicone »

Le silicone de qualité médicale, utilisé depuis des décennies, offre une grande sécurité d’utilisation. De plus, les dernières générations d’implants mammaires contiennent un gel de silicone « mémoire », qui reprendra toujours sa forme initiale.

Forme des implants mammaires

Les implants sont généralement de forme ronde ou anatomique, et se déclinent en différentes tailles et projections.
Les implants ronds permettent d’augmenter le remplissage de la partie supérieure du sein, alors que les implants anatomiques, en forme de goutte d’eau, sont conçus pour reproduire la forme naturelle du sein, avec un pôle inférieur plus volumineux.
La mise en place d’implants anatomiques est techniquement plus compliquée et le risque de rotation constitue une complications potentielle supplémentaire spécifique à ce type d’implants. D’autre part, leur forme prédéfinie restreint leur capacité d’adaptation aux mouvements du corps ; ils conserveront toujours la même forme, que la patiente soit couchée ou debout.

Les implants mammaires ergonomiques avec gel à mémoire de forme

Les dernières générations d’implants utilisent un gel ergonomique qui permet d’éviter cet écueil. Le gel ergonomique qu’ils contiennent dispose d’une mémoire de forme leur permettant de s’adapter aux mouvements de la patiente. Debout, ils présentent une forme de goutte d’eau, alors qu’ils s’aplatissent et s’arrondissent lorsque la patiente est couchée. Ils procurent un meilleur maintient, un touché optimal et une apparence naturelle en toutes circonstances.

Informations pratiques

L’augmentation mammaire à Genève est l’une des interventions les plus fréquentes en chirurgie esthétique, avec un taux de satisfaction élevé. Cependant, comme pour tout acte chirurgical, il existe des risques potentiels que votre chirurgien vous expliquera durant la consultation.
Suivant la technique utilisée, l’intervention dure généralement entre une et deux heures, sous anesthésie générale ou sédation consciente. Elle se déroule en ambulatoire, ce qui signifie que vous pourrez rentrer chez vous le jour de l’intervention. Elle nécessite un repos complet pendant les premières 24 à 48heures et un période d’activité réduite de quelques jours. Votre chirurgien vous indiquera à quel moment vous pourrez reprendre une activité normale. Le respect de ses recommandations est un des facteurs clés de la réussite de votre intervention.

L’augmentation mammaire est une intervention de chirurgie esthétique visant à augmenter le volume d’un petit sein asymétrique, vidé ou tombant en insérant des prothèses en silicone dans la zone rétromusculaire ou rétroghiandulaire, c’est-à-dire entre la glande et le muscle ou partiellement sous la glande et partiellement sous le muscle (technique à double plan). La mastoplastie additive est indiquée lorsque la patiente souhaite augmenter le volume de son sein trop petit pour des raisons congénitales (hypoplasie mammaire), ou une vidange après la grossesse et l’allaitement. L’intervention peut être pratiquée à tout âge après le développement complet des seins, mais il est préférable d’attendre que la patiente ait au moins 18 ans.

Les prothèses peuvent être insérées à partir de l’aréole, du sillon sous-mammaire ou à travers l’aisselle, au moyen de petites incisions, selon la situation anatomique qui se présente, sans négliger la préférence du patient où il peut être satisfait.

L’incision dans le cas de l’insertion de prothèses de l’aréole est faite le long de la moitié de la même, généralement dans la moitié inférieure, c’est le site préféré, car la cicatrice se camoufle mieux et plus rapidement, également en raison de la différence de coloration de la peau dans cette région. Pour cela, il faut que l’aréole ait un diamètre d’au moins trois centimètres et demi.

Dans le cas de prothèses très volumineuses ou en présence d’aréoles trop petites, l’insertion se fait au moyen d’une petite incision dans la rainure sous le sein. Elle laisse une fine cicatrice dans une zone peu visible.

Si, par contre, on choisit l’insertion axillaire, l’incision faite est d’environ quatre centimètres, évitant les cicatrices dans le contexte de la peau recouvrant le sein. Habituellement, elle ne fournit pas une bonne vue pour l’insertion de la prothèse et n’est suivie que si vous choisissez de les insérer par endoscopie.

Les prothèses peuvent être insérées à l’arrière de la glande, immédiatement derrière la glande mammaire et devant le grand muscle pectoral, s’il y a déjà une quantité suffisante de tissu mammaire. Chez les femmes présentant une hypoplasie mammaire évidente, c’est-à-dire avec très peu de tissu, la prothèse est insérée entre le plan costal et le grand muscle pectoral, ou selon la technique Dual Plane, qui prévoit le placement de la prothèse dans le siège rétropectoral au pôle supérieur et dans le siège rétrogandulaire au pôle inférieur du sein, afin d’assurer la couverture adéquate de la prothèse.

Cela signifie également moins de déconnexion et donc moins de douleur dans la zone postopératoire.

Après l’intervention chirurgicale, un pansement légèrement compressif est appliqué, qui est normalement retiré dans les 24 heures et répété jusqu’au septième jour, lorsqu’il est remplacé par un soutien-gorge de sport d’une taille adaptée au nouveau volume.

Si la patiente ressent un léger inconfort ou une douleur, nous lui donnons habituellement un analgésique pendant le séjour. Cependant, il est important de suivre une antibiothérapie appropriée et pour cette raison, il est utile, lors de la visite préliminaire, de fournir des informations au médecin au sujet de toute allergie à certains médicaments.

price

1h30

durée de l'intervention
price

9'900 CHF

sur devis
price

Avant - Après

augmentation mammaire avec implants photos avant-apres
augmentation mammaire avec implants photos avant-apres
WhatsApp us